Jeune conducteur et limitation de vitesse : règles et sanctions

Jeune conducteur et limitation de vitesse : règles et sanctions

Après avoir décroché son permis, l’apprenti conducteur entre automatiquement en période probatoire durant laquelle il devra suivre des règles particulières en termes de circulation.

Il devra entre autres mettre sur son auto le fameux macaron A. Il devra également respecter une limite de vitesse à ne pas franchir sur la route.

Avant de voir les règles et les sanctions en cas de non-respect des limitations des vitesses pour les jeunes conducteurs, commençons par définir le permis probatoire. 

Le permis probatoire, c’est quoi  ?

Fondé en 2004, le permis probatoire est un permis que l’on attribue aux apprentis conducteurs. Plus précisément aux personnes qui viennent de passer leur permis.

Entrent également dans cette catégorie les conducteurs confirmés qui ont dû repasser leur permis de conduire suite à une annulation du précédent pour cause de violation. 

Les conducteurs novices disposent de 6 points comme capitaux de départ. Pour espérer gagner les 12 points du permis, ils doivent suivre des règles bien strictes durant la période probatoire.

Notons que cette période peut durer jusqu’à trois ans. La durée va dépendre largement du type de formation de conduite suivie par l’individu.

Quelle est la limitation de vitesse pour un jeune conducteur en 2020  ?

En France, la limitation de vitesse diffère en fonction du type de route et de l’aptitude du chauffeur. Quand un apprenti conducteur roule au-dessus d’une certaine limite, les autorités peuvent retirer 1 à 6 points sur son permis.

En 2020, la limitation de vitesse jeune conducteur varie selon le type de route emprunté. Elle est de 50 km/h pour une route d’agglomération.

Lorsque l’apprenti conducteur emprunte une route urbaine, il devra rouler en dessous des 80 km/h.

Lorsqu’il emprunte une voie rapide ou une route avec des chaussées divisées par un terre-plein central, il devra rouler au maximum à 100 km/h. Enfin, lorsqu’il va prendre une autoroute, il devra rouler en dessous des 110 km/h.

Quelle vitesse sur route par temps de pluie  ?

Lorsqu’il pleut, la vitesse autorisée, que vous soyez un automobiliste confirmé ou un conducteur novice est de 50 km/h en agglomération.

En temps de pluie, quand vous roulez sur une route à double sens ou sur une route comportant au moins deux voies, vous devrez rouler en dessous des 80 km/h.

La vitesse maximale autorisée est de 100 km/h pour une route à chaussées divisées par un terre-plein central et de 110 km/h pour une autoroute lorsqu’il pleut.

Quelle amende pour 40 km/h au-dessus  ?

En France, le non-respect de la limitation de vitesse peut être sanctionné. Plus vous roulez vite, plus la sanction sera importante.

Un excès de vitesse jeune conducteur de 40 km/h et plus vaut un enlèvement de 4 points sur son permis de conduire. L’apprenti conducteur pourra payer une amende forfaitaire de 135 €.

Et pire encore, son permis pourra être retiré. Cette suspension permis peut durer jusqu’à trois ans. Il devra faire un stage pour regagner ses points.

Quand faut-il rouler à 80 km/h  ?

Avant la fin de l’année 2018, il a été décidé que tous les chauffeurs, qu’il soit un conducteur novice ou un automobiliste confirmé, doivent rouler à 80 km/h lorsqu’ils empruntent une route nationale ou départementale.


Astuce du Jour !

Nous proposons des assurances auto à partir de 15€ / Mois ! Ce qui fait une économie moyenne de 300€ / an. Comparez sans plus attendre et obtenez les meilleurs prix avec notre comparateur d'assurances auto en ligne



VOUS AIMEREZ AUSSI