/ /

En savoir plus sur l’assurance au tiers


La souscription d’une assurance au tiers indispensable pour tout conducteur voulant fréquenter la voie publique.  Il s’agit d’un contrat d’assurance basique dont les garanties sont limitées. Cela dit, il existe des options qui pourraient l’améliorer et le rendre plus avantageux. Découvrez tout ce qu’il faut savoir à propos de cette assurance auto.

L’assurance au tiers, c’est quoi ?

Connue aussi sous l’appellation responsabilité civile automobile, l’assurance au tiers est une couverture de base. Ce produit est disponible auprès de tous les assureurs et c’est la première offre qu’ils proposent aux automobilistes. 
L’assurance au tiers convient surtout aux propriétaires d’un véhicule d’occasion ou de faible valeur.Il est aussi possible de la souscrire pour couvrir un véhicule utilisé de façon occasionnelle. Enfin, c’est l’assurance auto pour les automobilistes à budget serré.Il faut mentionner que la responsabilité civile automobile comporte des couvertures assez limitées. Mais il est possible de les étendre.

Quel est le type de garantie accessible ?

En décidant de souscrire une assurance au tiers, les conducteurs ont droit au niveau de protection minimale. En effet, ils sont en mesure d’indemniser un tiers ayant subi des dommages matériels et corporels. Pour accéder à d’autres protections, il suffit de compléter les couvertures proposées par diverses options. 
Les conducteurs peuvent par exemple ajouter une garantie couvrant les incendies d’origine accidentelle ou naturelle, le vol et les actes de vandalisme et les bris de glace. Ainsi, ils ont l’assurance d’hériter d’une protection optimale. Il faut mentionner que les compagnies d’assurances disposent des formules intermédiaires intéressantes. 
C’est le cas de l’assurance au tiers plus, tiers amélioré ou tiers confort. Ainsi, les conducteurs qui veulent plus de protection, mais qui ne souhaitent pas souscrire une garantie tous risques ont plusieurs alternatives.

Qu’en est-il des exclusions de garantie?

Certaines situations permettent aux assureurs de refuser les demandes d’indemnisation. Par exemple, si le conducteur est fautif, il est tenu de couvrir lui-même les dépenses liées au dédommagement des victimes. Les garanties proposées par l’assurance au tiers sont aussi inaccessibles en cas de conduite sans permis, de non-respect des règles de sécurité ou de consommation de stupéfiants et d’alcool au volant.

Le coût de l’assurance au tiers

Comme il a été indiqué auparavant, l’assurance au tiers est la couverture auto la moins onéreuse. Son coût oscille entre 400 € et 500 € par an. En fait, tout dépend de l’assureur, de l’âge du conducteur, de sa façon de conduire, de son comportement au volant et de la région où il se trouve.




VOUS AIMEREZ AUSSI